Par la Grâce de Dieu

Aller vers Dieu ne suffit pas; Le connaitre et Le comprendre, c’est mieux.
Hier au Bénin; aujourd’hui en France. Hier Aminatou;  aujourd’hui Aimée-Fidèle. Hier dépendante de l’aide de l’état; aujourd’hui femme indépendante, entreprenante et créatrice de mets aux couleurs de mon histoire. Cela vient de la Grâce de Dieu à qui j’ai fait la promesse de témoigner qu’Il est fidèle et que Son amour est réel (2 Thessalonissiens 3:3). Mon identité et mon image ont subi des tempêtes, mais Jésus était présent dans le bateau de ma vie, même si j’avais parfois l’impression de couler. C’étaient des vagues violentes  qui correspondaient à des situations successives aussi agressives les unes que les autres, et qui écorchent profondément l’âme. J’ai vécu des moments pendant lesquels j’ai réalisé que pour recevoir, il me faudrait ramer plus que  les autres au milieu d’une mer de circonstances pas toujours favorables et d’individus qui se servaient de moi ou ne m’entendaient tout simplement pas. Mais il est certaines parties de moi que je n’ai jamais laissé succomber: ma dignité, mon intégrité, le désir de partager, et au plus profond de moi, un rêve de liberté et de justice. En somme, un désir de m’affirmer, être ce que je dois être. Becoming what I was meant to be.
La période la plus sombre dont j’ai fait l’expérience a commencé en 2000. J’avais immigré en France presque 9 ans auparavant. En plein désarroi, dépressive, sans support financier ou émotionnel stable en France, sans papiers et ne pouvant rentrer dans aucun de mes pays d’origine, le Gabon ou le Bénin, pour des raisons familiales, j’ai commencé à douter de l’existence même d’un dieu. Bien que n’étant qu’étudiante, j’étais logée dans un Foyer de Jeunes Travailleurs en banlieue parisienne.  Il m’est arrivé à plusieurs reprises de gémir au milieu de ma petite chambre : «Si Dieu existe, pourquoi je vie une vie rempli de déceptions, d’échecs, de désillusions et de souffrance ? » Au milieu de mes pensées suicidaires, j’ai entendu la voix de Dieu m’exortant à chercher une bible au fond d’un carton auquel je n’avais jamais fait attention. Dès lors, ce que j’appelle mon processus de libération s’est enclenché. Cela peut sembler insignifiant, mais je me rappelle avoir lu : « Il envoya sa parole et les guérit » (Psaumes 107:20). J’étais jusqu’alors de confession musulmane.
J’ai retrouvé ma vie au travers de la lecture et l’application de la Parole. J’ai reconstruit mon identité et mon image au travers de la voix du Père des orphelins, des cœurs brisés, des délaissés. Je pris la décision de refuser toute mauvaise parole, celles qui sont des semences plantées par des proches ou des rencontres néfastes. Le Jésus dont j’ai fait la connaissance à travers la Bible est venu briser le néfaste qui produit complexes d’infériorité ou de supériorité, des peurs qui paralysent. Il conjure ces sorts qui créent des infirmités réelles telles que la boulimie, l’anorexie, les ulcères et causent des douleurs physiques sans véritables causes. J’ai moi-même pris 30 kilos pendant ma période dépressive.  Dans ma soif de justice et refusant le compromis, j’ai trouvé sur mon chemin, des personnes qui ont apprécié mon courage. Inspirées par mes résultats scolaires, elles passeront l’année qui suivit à m’aider à  obtenir un titre de séjour. Les hommes font les lois et les défont, mais avec de la persévérance, il y en a toujours une qui demeure et s’avère être en votre faveur. Cela a définitivement été le cas pour moi.
Ma vie semblait s’orienter vers un tournant plus positif quand une seconde tempête survint : ma mère. Décédée. Je n’avais que 25 ans quand elle a rendu l’âme après de longues souffrances, 6000 kilomètres loin de moi. Celle qui m’avait toujours soutenu aussi bien par son amour que matériellement n’était plus. C’est arrivé beaucoup trop tôt parce que je souhaitais partager avec elle le résultat de cette renaissance que Jésus était entrain de me donner. Amère, j’ai passé une semaine sans prier, sans penser à, ou mentionner Dieu.
Mon instabilité émotionnelle de l’année précédente resurgit et allait de nouveau entamer mon capital confiance, causer une perte d’emploi accompagnée par l’incompréhension familiale. Je suis devenue une angoissée constante, une âme craintive et ai commencé à me déprécier, tant sur le marché du travail, qu’au niveau relationnel.
En l’espace de quelques mois, je suis devenue une flamme éteinte, une tête qui disparaît sous une mer agitée. Mais n’est-il pas écrit: « Il ne brisera point le roseau cassé et il n’éteindra point le lumignon qui fume jusqu’à ce qu’il fait triompher la justice » (Matthieu 12 : 20 ) ? J’y ai cru. J’y crois toujours.
Malgré ces épreuves que je vois maintenant comme des leçons sur le comportement humain,  ma personnalité renaquit des cendres et des talents cachés se sont révélés. N’est-il pas écrit qu’avec Dieu, nous accomplissons des exploits? Je me suis levée par la force de l’Esprit, ai persévéré et suis devenue une citoyenne française. Ma nouvelle identité en Dieu m’a poussé à adopter un nouveau prénom. Hé, oui ! Parfois les tempêtes de la vie sont là pour nous préparer à des lendemains meilleurs. Elles nous rendent plus fortes et déterminées à mener des combats nobles. Et aujourd’hui l’un de mes combats est de témoigner que vos âmes et esprits sont nourris par Dieu. Sans Lui, ne nous sommes pas équipées pour affronter les soubresauts de la vie, pour réaliser nos rêves.
Je me concentre maintenant sur la réalisation de mon rêve. Je me sens épanouie, passionnée. Je me réalise dans la création de mets pleins de  couleurs et  de saveurs. Je bâtis mon entreprise avec Jésus et compte, dans les mois à venir, partager avec vous ce parcours riches en couleurs.
Vous êtes toutes uniques. Ce qui vous différencie des autres est votre force. Puisez en elle quand besoin est mais n’oubliez pas d’en faire bénéficier les autres…

♣ Aimée-Fidèle a trouvé sa vocation dans l’art culinaire. Y mêlant traditionalisme africain et sophistication européenne, elle s’est lancée dans la préparation et la livraison de cuisine ouest africaine haut de gamme.♣

English
Copyright © 2011 M.H.A. Menondji. All Rights Reserved.

11 Responses to Par la Grâce de Dieu

  1. Ghislaine says:

    Beaucoup de choses à dire suite à ce témoignage
    Je retiens une belle leçon de courage et de ténacité où la générosité est omniprésente malgré toutes sortes d’opposition.
    On ne peut que se poser des questions sur sa propre vie et sa foi en Dieu, c’est en tout cas l’exercice que j’ai fait après avoir lu ces quelques lignes mais qui synthétise toute une tranche de vie.
    Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous avec autant de sincérité.
    Be blessed

  2. NYZ Hadassa princesse de dieu says:

    Que dire princesse si ce n’est que rendre gloire au roi des rois pour ce qu’il a accomplie malgré ces tempêtes. Sois fortifie et merci pour l’encouragement que tu nous apporte a travers ce témoignage. Be blessed

  3. Brant Apley says:

    I just wanted to comment and say that I really enjoyed reading your blog post here. It was very informative and I also digg the way you write! Keep it up and I’ll be back to read more in the future

  4. thierry says:

    Ton témoignage ne fait que me confirmer ce que j’ai toujours comme eu comme conviction profonde. Tu es une servante de Jésus-Christ, appelée à un destin grandiose, servir à l’accomplissement des plans divins comme protagoniste de choix.
    Notre Seigneur n’abandonne jamais ceux et celles qu’il appelle à lui, car sa bénédiction n’est suivi d’aucun chagrin.
    Thierry ton frère en Christ

  5. Nawal says:

    Ton témoignage m’a profondément touchée, véritable adoratrice et servante de Dieu qui marche et vit par l’Esprit!!
    Sincèrement merci pour cette belle leçon de persévérance, tu es un “vaillant héros..”!!
    “Le meilleur reste à venir” 😉
    Je te dirai le reste de vive voix…
    Stay blessed

  6. y.nancy says:

    Que c’est merveilleux d’avoir un témoignage aussi fort ou notre Seigneur est glorifié “ce n’est vous qui m’avez choisi ,mais moi je vous ai choisis, et je vous ai établis afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure “jean 15 v16, tu es une choisie de Dieu continus a porter du fruit, demeure benie

  7. Marwan says:

    Merci pour ce jolie blog avec bcp de mot constructive et réaliste … personne discrète mais avec un grand <3 !! Merci encore pour tout se que tu nous fait découvrir . bisou ton petit Marwan .

  8. VALERIE GBE says:

    un témoignage très édifiant je me reconnais là dedans . hier j’étais dans le même cas . je comprend là avec christ on peut faire des exploits . sois bénis ma soeur je suis dans la joie mon âme a été nourrit. bisous

  9. SOLANGE BOFFOUE says:

    Ton témoignage m’a ému. J’ai eu les larmes aux yeux car je me suis retrouvée en toi en pensant à mon propre témoignage. On n’oublie jamais même après des années d’où on vient et d’où Dieu nous a sorti. Je constate combien tout cela reste encore frais à l’esprit comme-ci c’était hier. Laisse-moi de dire ma sœur combien je suis fière de ton parcours. Tu es le bel exemple de la fidélité de Dieu. Je t’aime.
    Que Dieu t’amène loin, aussi loin que tu le voudras au nom de JÉSUS CHRIST.

  10. Anonymous says:

    Bravo, c est un plaisir de vous suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published.